Bonne année 2017

Il y a un peu plus de 5 ans, nous envoyions un mail intitulé d’une île à l’autre…. celui-ci pourrait s’intituler d’une île à Lille. Après l’albion, nous avions connu une île un peu plus ensoleillée, la Martinique avant maintenant notre retour sur Lille !

Petit flashback pour ceux qui n’ont pas suivi…

Après un an sur les routes (et pistes) américaines, Hervé débarque dans sa direction d’origine à Paris, 10 ans après l’avoir quittée, pour une mission professionnelle de 3 mois ; en parallèle, une autre mission l’attend : trouver un poste pérenne ailleurs qu’à Paris pour une nouvelle aventure familiale. Pendant ce temps là les enfants retrouvent (enfin) le chemin de l’école (sur les traces de leur maman) dans l’Aisne.

Un retour tout en douceur pour les enfants, chouchoutés par leurs grands-parents, retrouvant la douceur du printemps et l’agréable routine scolaire. Pour Hervé et Delphine, ce sera plutôt un tour de France virtuel, des dizaines et des dizaines d’entretiens pour l’un et l’autre, des interrogations, des milliers de messages, questions et des projections à l’est, au sud, au centre ou ailleurs….quelques mois d’incertitude puis…

Juin, le beau temps, la fin de l’école et le verdict: nous retournons d’in ch’Nord.

Hervé commence donc son poste en juillet, nous déménageons en août, les enfants retournent à l’école en septembre et Delphine reprend un nouveau poste en octobre… parfaitement orchestré !?!

Aujourd’hui nous profitons de nos familles et de certains d’entre vous, nous savourons notre (presque) routine. Les enfants ont replongé dans le courant tourbillonnant des copains, de l’école, des multiples activités. Livrés à eux-mêmes (ou presque), ils glissent en trottinette jusque l’école, Chiquito (Mayeul) aux basques des plus grands, ils gèrent leurs rendez-vous, leurs retours décalés et leurs activités diverses. Jouent, rient, travaillent, (se battent) ensemble ; quand nous rentrons le soir, la salle de bain est une piscine, la cuisine un peu désordonnée (quelle politesse!) et le salon transformé en salle de jeux, mais nous sommes heureux et eux aussi nous semble-t-il !
Après nos milliers de photos prises l’année dernière, nous n’en avons que très peu de ces derniers mois…. ce n’est pas faute de profiter de super moments en famille, avec les cousins, avec les grands-parents, le premier Noël de Mayeul en métropole, les retrouvailles entre amis, la rencontre de nouveaux amis… pas un instant pour regretter notre vie de nomade qui fut si riche et si intense.

Bonne année 2017 à vous tous, n’oubliez pas de savourez chaque instant de cette nouvelle année !

Qu’elle vous apporte une bonne dose de rêves et d’aventures, un grain de folie et surtout beaucoup d’amour!
Nous vous embrassons tous et espérons vivement vous accueillir chez nous, vous croiser sur les routes de France ou d’ailleurs.
Les Happy Ch’ix

Publicités

Le post de la fin

Probablement celui que nous aurons mis le plus longtemps à écrire…
Lors de notre retour express en France, nous avons laissé les enfants, ravis de retrouver leurs grands-parents et leurs cousins du Nord « Pô de Câlais » comme dirait Mayeul. Quant aux parents, après 4 jours en France, ils ont droit à un nouvel A/R au Chili afin de finaliser la vente de ch’baraque. Lire la suite

La folle remontée (16 au 25 février)

Nous quittons El Chalten et la région des glaciers mercredi 18 février pour commencer notre remontée vers Santiago à plus de 2700km de là.

Le voyage nous semble à présent terminé, nous souhaitons juste encore profiter de ces moments précieux avec nos enfants, sans avoir d’autres objectifs. Touristiquement, nous désirons profiter des lieux sur notre chemin sans pour autant faire de grand détour ni vouloir tout voir.
Le jeudi, la boucle est bouclée; nous rejoignons la ville de Perito Moreno à partir de laquelle nous avions bifurqué pour rejoindre la côte Est.
Cette fois-ci c’est sûr, ça sent le retour… Lire la suite

Les glaciers argentins (8 au 16 février)

Lors de nos discussions sur l’itinéraire, maintes fois adapté au gré des aléas, du temps et de nos envies, un incontournable nous ramenait toujours dans cette région des glaciers côté argentin : le Perito Moreno. Nous avions songé ne pas aller à Ushuaia, finir plus rapidement… mais il fallait toujours au moins aller voir cette merveille de la nature !
Enfin, nous en prenons la route. Nous sommes à 500 mètres de la frontière pour quitter le Chili lorsque, au loin, nous apercevons un camping car se dirigeant également vers le poste de douane… Lire la suite